AIJA News

Adieu AVERY

31 August 2016

AveryUn courriel de Louise Lévêque  nous a appris un matin triste de janvier le décès d’Avery GLIZE KANE qui avait courageusement lutté contre la maladie.

Depuis quelques mois je ne recevais plus de courriels d’Avery et je m’inquiétais de son silence.

AVERY était une grande Dame de l’AIJA elle rehaussait nos congrès et réunions avec son sourire, sa bonne humeur, sa classe naturelle et sa bonne éducation.

Elle prenait le micro à la fin de nos diners festifs et chantait notamment New York  New York avec talent.

Elle savait nous réjouir avec un verre de champagne à la main.

Sa maison de Cannes était toujours ouverte aux amis en particulier de l’AIJA

Elle nous avait formidablement aidés pour  organiser un bureau élargi  de l’AIJA à Cannes à l’hôtel MARTINEZ  avec un mémorable diner dans la villa du peintre Domergue sur les Hauts de Cannes devenue propriété de la mairie.

Dans cette villa aux magnifiques jardins à l’italienne délibère à présent chaque année le Jury du Festival de cinéma de Cannes.

Elle était l’ambassadrice de l’AIJA  sur la Côte d’Azur.

Elle était appréciée par la communauté américaine vivant sur la Côte d’Azur  et s’était dévoué à la direction de la « Navy League » qui organisait  l’accueil  des officiers de marine américains quand les navires  de guerre US faisaient escale à Cannes.

Elle était Consul des Etats Unis à Cannes.

Avery tu nous manqueras, toutefois ce n’est qu’un au revoir !

Jean Frédéric MAURO

Avocat au Barreau de Paris

CLEVERY Avocats



 


Sharefah Almuhana is the Best International Future Lawyer 2016

05 August 2016

sHAREFAH

Le Best International Future Lawyer Award 2016 (Prix du meilleur futur juriste international 2016) a été remporté par Sharefah Almuhana pour son essai intitulé « Governing Shared Natural Resources of the International Seabed Area » (Gérer les ressources naturelles partagées des fonds marins internationaux). Le jury, composé de trois membres du comité exécutif de l'AIJA, a considéré à l'unanimité ce document comme le meilleur de la sélection de cette année.

Les recherches de Sharefah Almuhana se concentrent sur l'élaboration d'une stratégie de répartition des produits potentiels de l'exploitation des ressources naturelles présentes dans les zones appartenant à la communauté mondiale, à savoir la Zone internationale des fonds marin (« la Zone ») située au-delà des limites des juridictions nationales et riche en gisements de minéraux précieux comme le nickel, le cuivre, le cobalt, le fer et le manganèse. Les énormes gisements découverts au fond des océans sont commercialement exploitables et l'on estime qu'ils pourraient couvrir les besoins mondiaux en énergie pendant des siècles.

Sharefah Almuhana a obtenu en mai 2016 un doctorat en sciences juridiques de la Case Western Reserve University School of Law (école supérieure de droit) de Cleveland, Ohio, États-Unis. Elle est également titulaire d'une licence et d'une maîtrise de droit de la University School of Law du Kowait. Avant son départ aux États-Unis, elle a travaillé pour le gouvernement koweitien en qualité de chercheur en droit au ministère des travaux publics du Koweit. Elle est actuellement juriste stagiaire dans un cabinet spécialisé en droit américain de l'immigration à Laramie, Wyoming, États-Unis, où elle se familiarise avec cette branche du droit américain et défend des affaires humanitaires liées aux réfugiés, aux demandeurs d'asile et aux victimes de la traite des personnes. Les travaux de recherche de Sharefah incluent tous les aspects du droit public et international.

TELECHARGEZ ICI  

 


Load more